les astuces et les bons plans du poker en France

Fermeture de PKR le 22 juin 2015 : la crise du poker en ligne français fait une nouvelle victime

Le site de poker PKR ferme ses portesAu cœur de la dépression qui sévit sur l’univers du poker.fr, on déplore la perte d’une nouvelle plateforme après la récente fermeture de JOA poker.

En effet, PKR met fin à ses activités et annonce l’arrêt de toute nouvelle inscription le 22 juin et sa fermeture définitive le 22 juillet 2015.

PKR tenait une place singulière au milieu des différentes rooms de poker en raison de son positionnement orienté vers le « fun » avec son interface ressemblant à un jeu vidéo. Même s’il n’a jamais tenu le haut du pavé, PKR aura malgré tout réussi à subsister 3 ans depuis le début de la crise.

Quelles raisons permettent de comprendre l’arrêt de PKR ?

Depuis quelques temps, les plateformes de poker en ligne français les plus modestes connaissent les pires difficultés et ferment les unes après les autres. Rien que ces dernières semaines, pas moins de 3 rooms ont dû mettre la clé sous la porte puisque la fermeture de PKR fait suite à celles de :

  • ACF poker le 19 mai,
  • MyJoaPok le 31 mai,
  • WPT poker le 3 juin

Vous pouvez sur cet article retrouver la liste de toutes les salles de poker qui ont fermés depuis 2010. Chacune de ces rooms a rencontré le même problème insoluble : le marasme économique du marché français 

Voici un extrait du communiqué adréssé par mail par PKR à ses clients :

« Le marché français n’est malheureusement plus viable pour PKR. Par conséquent, nous avons pris la difficile décision de fermer www.pkr.fr afin de recentrer nos efforts sur la croissance rapide de www.pkr.com pour le reste de l’année 2015 et au-delà. »

JOA évoquait « une baisse structurelle du marché » pour justifier sa fermeture à la fin du mois de mai, on ne peut que faire le parallèle entre ces deux  « ex-acteurs » du poker.fr. Un triste constat s’impose, le poker en ligne en France connait un déclin sans précédent depuis son arrivée au milieu des années 2000.

Comment expliquer les fermetures des rooms de poker.fr

Pour vous permettre de vous faire idée précise de la situation dans laquelle se trouve le poker en ligne français, consultez ici le dernier rapport de l’ARJEL concernant le premier trimestre de l’année 2015.

Plusieurs éléments peuvent servir de base pour comprendre pourquoi ce marché devient moribond et pousse un grand nombre de ses acteurs vers la sortie

Voici quelques exemples formant une liste non exhaustive :

  • L’effet de mode ne fonctionne plus : Le poker a connu une ascension fulgurante au cours de la décennie passée, avec les  premières diffusion de tournois à la télévision fortement appuyées par l’image de Patrick Bruel
  • La crise économique : Quoi qu’indiscutable, elle ne peut cependant expliquer à elle seule une telle situation.
  • Le peu de variantes de jeu accessibles aux joueurs sur les sites français : Contrairement aux sites étrangers où il existe de nombreuses formes de poker comme le Draw ou le Stud , les rooms agrémentées ARJEL ne sont autorisées qu’à proposer du Texas Hold’em et de l’Omaha.
  • Des prélèvements trop lourds : Le passage du .com au .fr a fait considérablement augmenter le rake prélevé par les sites sur chaque pot pour des raisons essentiellement fiscales. Or comme il faut battre le rake pour être gagnant, cela constitue certainement un facteur de découragement.
  • La concurrence des sites non agrémentés par l’ARJEL : Même si cela est interdit, les 2 raisons évoquées précédemment poussent certains joueurs à préférer les rooms de poker .com

Tous ces facteurs sont autant d’éléments qui expliquent cette dépression et qui entraînent fort logiquement une circonstance aggravante : la baisse des investissement notamment en terme de communication, qui elle a pour effet  de diminuer l’afflux de nouveaux clients, en bref, une spirale négative.

Toutes les crises ont en commun d’affaiblir d’abord les plus faibles. Celle du poker en ligne français n’échappe pas à la règle, la fermeture de PKR le montre bien.

Certaines rooms semblent tout de même résister à la crise

Toutefois, cette baisse du poker en France n’est imputable qu’aux activités en cash game, le rapport de l’ARJEL le montre bien. Les tournois affichent une santé honorable, du coup les joueurs ont tendance à se regrouper sur les mastodontes du secteur pour profiter d’un trafic plus important.

2 sites se détachent et tiennent à présent l’essentiel du marché  :

Si vous êtes amateurs de poker  » fun » et que vous êtes déçu de l’arrêt de PKR, d’autres concepts originaux existent sur d’autres plateformes de poker.fr. Découvrez par exemple les SNG Twister sur les rooms appartenant au réseau I poker .

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
Laisser une réponse